Stimuler son immunité

19/03/2020

En ce temps de crise sanitaire, des mesures sont mises en place par l'état. L'idée de cet article et de se poser la question : et moi, qu'est ce que je peux mettre en place pour ma santé ? Comment puis-je tirer profit de ce confinement ?

Le système immunitaire

L'immunité n'est pas un organe, mais un système, ce qui signifie que toutes les cellules du corps possèdent une partie de la fonction immunitaire.

Nos intestins accueillent à chaque repas des éléments du monde extérieur, ils sont donc la première ligne de défense passive de l'organisme. Voilà une des raisons pour laquelle notre alimentation joue un rôle important dans notre santé


L'alimentation

La fonction immunitaire a surtout besoin de protéines, vitamine A, C, D3, E, B6, zinc et sélénium, caroténoïdes, flavonoïdes, polyphénols...

Favoriser :
Fruits et légumes colorés (rouge, orange, vert foncé) pour les vitamines
Epices et condiments
Huiles végétales de première pression à froid pour les bons gras
Fruits secs pour les bons gras, les oligo-éléments
Levure alimentaire pour la vitamine B6
Repas avec 2/3 céréales complètes 1/3 légumineuses pour les protéines
Œufs (blanc bien cuit, jaune cru) pour les acides aminés essentiels
Eaux faibles en minéraux pour l'hydratation
Probiotiques
Eviter ou réduire :
Laitages
Abus graisses animales
Aliments raffinés et transformés (plats industriels, viennoiserie, farine et sucre blanc...)
Protéines animales (surtout viande rouge, charcuterie)
Mélange sucre & protéines
Excitants (café, thé, maté, alcool, tabac...)
Aliments à index glycémique élevé
Gluten de blé

Favoriser :
Fruits et légumes colorés (rouge, orange, vert foncé) pour les vitamines
Epices et condiments
Huiles végétales de première pression à froid pour les bons gras
Fruits secs pour les bons gras, les oligo-éléments
Levure alimentaire pour la vitamine B6
Repas avec 2/3 céréales complètes 1/3 légumineuses pour les protéines
Œufs (blanc bien cuit, jaune cru) pour les acides aminés essentiels
Eaux faibles en minéraux pour l'hydratation
Probiotiques

Eviter ou réduire :
Laitages
Abus graisses animales
Aliments raffinés et transformés (plats industriels, viennoiserie, farine et sucre blanc...)
Protéines animales (surtout viande rouge, charcuterie)
Mélange sucre & protéines
Excitants (café, thé, maté, alcool, tabac...)
Aliments à index glycémique élevé
Gluten de blé

L'excès de ces aliments peut venir déséquilibrer le microbiote intestinal et donc l'immunité.

Attention, il s'agit bien ici de limiter l'excès, de trouver un équilibre, propre à chacun, afin d'éviter ou de réduire ce qui est possible, sans créer de frustrations.


L'activité physique douce

Les étirements, le yoga, la marche autour de chez soi sont des activités que nous pouvons faire durant ce confinement.

Elles améliorent la circulation sanguine, augmentent la production de neuro-hormones (dopamine, mélatonine, endorphine) ce qui augmente l'activité des cellules du système immunitaire.

Une activité pratiquée au soleil apporte en plus la synthèse vitamine D3, qui est immunomodulante.


Stress - Sommeil - Positivisme

Le stress et le manque de sommeil entraine une surproduction de cortisol qui est immunosuppresseur.

Le mental influence la physiologie, cela est maintenant prouver.
Penser positivement permettra à votre corps de conserver son énergie, son immunité. N'hésitez pas à mettre en place tout ce qui peut être favorable pour orienter votre pensée vers le positif ou l'état méditatif qui vous empêchera de tendre vers le négatif : yoga, marche, méditation, activités manuelles ou créatives...

Pourquoi ne pas mettre à profit ce confinement pour faire ces activités pour lesquels vous n'avez habituellement pas le temps ?

Les plantes médicinales peuvent être de très bonnes alliées pour venir diminuer le stress, favoriser le sommeil et aussi stimuler votre immunité en direct.


Les compléments alimentaires

Vitamine C d'origine naturelle : acérola, argousier, églantier : 1 à 2g par jour.
Zinc : 10 à 20 mg par jour (peut-être toxique à haute dose)


Les plantes de l'immunité

Au délà des plantes stars de l'immunité, voici des catégories de plantes dans lesquels il est possible de puiser pour soutenir l'organisme et l'immunité.

Les toniques amères qui favorisent l'assimilation et soutiennent en cas d'asthénie générale (Gentiane jaune, camomille romaine, pissenlit...)

Les reminéralisantes qui favorisent les échanges cellulaires et améliorent la respiration cellulaire (Ortie, spiruline, fenugrec, prêle, alfalfa...)

Les stimulantes du système sympathique (romarin, sarriettes, sauge...)

Les immunostimulantes (Echinacées, gingembre, ortie, curcuma, spiruline...). A éviter en cas de maladie auto-immune.

Les dépuratives (Bardane, bouleau, pissenlit, sureau, aubier de tilleul...). Attention, cette catégorie de plantes est à éviter en cas de grossesse, allaitement, fatigue, troubles d'un des organes d'élimination ou alors sous surveillance d'un praticien.

Choisissez des plantes que vous connaissez ou rapprocher vous d'un praticien.


Les huiles essentielles

L'utilisation des huiles essentielles doit se faire, selon moi, avec parcimonie. En effet, leur production a des répercussions écologiques et leur richesse en nombreux composants a des effets importants sur l'organisme, au delà des propriétés recherchées.

Cependant, elles sont toutes indiquées dans les cas infectieux.

Celle de circonstance est le Ravintsara : Cinnamomum camphora CT 1.8 cinéole (vérifier que ce nom est présent sur le flacon, gage de la qualité de l'huile essentielle).

Antivirale par excellence, elle ne présente pas de contre-indication particulière.

Ses spécialités sont les épidémies ORL, la faiblesse immunitaire et la fatigue nerveuse et psychique.

Il est possible de simplement la respirer de temps en temps dans la journée ; d'appliquer 1 à 2 gouttes pures deux fois par jour sur les poignets ou de diluer 2 gouttes dans une cuillère à soupe d'huile végétale à appliquer sur les poignets ou masser sur le plexus solaire ou sous la voûte plantaire ; de la prendre par voie orale, une à deux gouttes mélangées dans une cuillère d'huile végétale, de miel ou sur du pain, une fois par jour en prévention, jusqu'à trois fois par jours en cas d'infection.

Précautions : sauf avis contraire d'un spécialiste, une huile essentielle ne doit pas être prise au delà de 8 jours par voie interne.


Durant le confinement, je reste à votre disposition via des consultations par téléphone au 06.15.86.20.66. Vous pouvez également me contacter par mail : sophro.phyto@gmail.com.